17 commentaires

  1. je viens de finir votre livre sur lequel je travaille pour une interview sur RCF , il m’a plu . Beaucoup . Un concentré d’énergie et d’optimise , d’espérance et de confiance en l’homme
    Bon chemin à vous . Laure Sylvestre

  2. Merci, je viens de terminer votre livre et je vais le relire. Et je dois dire que votre témoignage me donne envie de m’approcher du Sacré Cœur de Jésus pour lui amener un peu de baume et de réconfort. Je vais essayer d’aller plus souvent à l’adoration. Des fois je dis au Seigneur « comme je voudrais bien t’entendre » mais je ne suis sûrement pas suffisamment à l’écoute. Des mots, simplement, en vérité, le Seigneur a bien fait de vous faire revenir à la vie, votre témoignage est précieux. A quand un second ouvrage ?
    Un vrai délice et je fais de la pub auprès de mes amis.
    Merci encore. Brigitte

  3. Bonjour Natalie,
    Très beau témoignage que le vôtre.
    Vous qui êtes réalisatrice, à quand un reportage rassemblant plein de témoignages de conversion de jeunes et de moins jeunes ? Je pense que ce serait une belle manière de convertir.
    Je vous souhaite beaucoup de succès pour votre prochain film !

  4. Chère Mme Saracco,
    J’ai découvert votre histoire qui m’a ému d’autant plus que j’ai vécu un événement à la fois très semblable dans l’esprit et très différent dans la forme. Une révélation intérieure, de l’ordre de l’invisible (pas de vision ni rien de spectaculaire) qui a bouleversé entièrement ma vie il y a 17 ans de cela maintenant. Sur le coup, j’ai appelé ça Dieu et j’ai même longtemps été chrétien par la suite, parce que cela m’a ouvert une dimension d’être, d’amour et de vérité littéralement infinie. Aujourd’hui je ne suis plus chrétien : principalement parce que je n’ai jamais pu partager dans l’Eglise ce trésor : je n’ai trouvé personne qui comprenne quelque chose qui, pourtant, concordait parfaitement avec le Dieu de l’Evangile. Mais entre l’idée et la réalité, il y a une différence inimaginable si on ne vit pas ça soi-même. En fait, ce que je regrette le plus, c’est de ne pas avoir pu partager cet amour extraordinaire avec ma communauté chretienne et mes rencontres avec des chrétiens d’autres horizons. Nous en sommes restés aux rapports courtois, polis mais nous n’avons pas réussi à entrer dans une relation profonde. J’ai gardé un grand respect pour ce que représente le Christ, et je suis en profonde communion avec ce qui fait l’essence de la foi chretienne même si désormais je témoigne autrement, sans aucune référence d’église ou de religion, de « quelque chose » d’absolument inexplicable, qui échappe à toute définition et ouvre la vie à la découverte si bouleversante qu’on ne vit plus pareil, que ni la mort ni le malheur ne peuvent plus avoir le dessus et qu’on communie intimement avec chaque homme ou femme ou enfant qu’on rencontre au point de pouvoir dire vraiment qu’on l’aime comme son frère, sa sœur, son enfant… même si on ne peut pas lui dire ! En tout cas, on peut être là pour lui quand il a besoin, disponible quand il veut ou peut, et mer s’il ne comprend pas ce qui vous ouvre à lui, l’important c’est d’être là pour lui et d’essayer de l’ouvrir à son tour comme il peut l’entendre à la Vie.

  5. Bonjour,
    J’ai découvert votre livre à Cannes , c’est mon mari qui me l’a offert! Je débute dans ce métier en temps que réalisatrice( je suis actrice de base ) et j’allais à la recherche de producteurs pour mon premier long métrage que j’ai écrit. Expérience pas facile et vous en savez long sur ce sujet…d’autant plus que le sujet de ce long métrage a pour thème la réconciliation du peuple juif et chrétien…. J’ai lu votre livre d’une traite , fascinée et remotivée ! Vous êtes un » bulldozer » d’espoir ! Votre parcours me plait beaucoup car je suis une sorte de rescapée grâce à l’adoration. l’adoration est le sang de mon sang . Sans elle je n’ai aucune force….Belle journée . Elizabeth Winterhalter

  6. Bonjour,
    J’ai découvert votre livre sur le Chemin de Saint Jacques. Je l’ai dévoré. Et depuis je retourne à la messe que je séchais depuis fort longtemps.
    Merci.
    Estelle

  7. merci Natalie pour votre temoignage, votre feu, votre joie. Jesus existe a travers vous et c’est magnifique. Il a soif de nous, de notre amour, alors rendons grace pour ce Sauveur, que Marie nous a donne, et qui est toujours vivant ! Chaque petit geste d’amour, Il le voit, Il le gratifie, et nous le rend au centuple. Il a besoin de nous pour enflammer le monde. Soyons ses temoins d’amour ! Sophie

  8. Bonjour,
    J’ai lu votre livre hier soir et je viens de regarder votre film. Je crois aussi avoir entendu votre témoignage sur RCF il y a quelques années…pas sûre.
    Je m’appelle Julie, j’ai 29 ans et je me suis fait baptiser il y a un an et demi (comme une petite fille je compte les mois 🙂 ).
    Je fais partie de ces personnes qui ont eu la chance de rencontrer le père Louis Pelletier. C’est d’ailleurs lui qui m’a guidé vers le baptême. C’est aussi le parrain de mon mari. Il était également son cousin. Je vous crois quand vous parler de lui comme étant un apôtre du Christ.
    A l’époque, lorsque j’ai entendu votre témoignage à propos du Sacré Cœur de Jésus, c’était avant mon baptême, je me suis senti comprise. Je m’explique.
    Je n’ai eu aucune éducation catholique, même mon cher et tendre époux m’a toujours laissé cheminer sans essayer de m’inculquer les grandes lignes de la foi chrétienne. Donc, durant mes premières messes, il y a 5 ans environ, je me laissais porter par les chants, les textes qui se suivaient sans que ne n’y mette de sens…En revanche je vivais de grands moments de complicité et de tendresse avec Jésus. Il me disait combien il était triste et combien il avait besoin de notre amour. je n’arrivais pas à prier pour nous, petits êtres pêcheurs tellement je trouvais nos problèmes dérisoires. C’est là que j’ai compris que j’étais en train d’être sauvée.
    Pour la petite histoire, la première icône que j’ai gardée près de moi et devant laquelle je pouvais me plonger corps et âme dans une sorte d’adoration (je crois que c’est comme ça que l’on dit), c’était une photo du sacré Cœur de Jésus que Louis m’avait donné à Nouen le Fuzelier lors d’une retraite de guérison intérieure. Nous étions allés vivre un grand moment spirituel mon amoureux et moi-même.

    Je ne lis jamais ou très peu, mais hier soir, j’ai dévoré votre histoire. Votre témoignage me touche personnellement. Je sens qu’il me renouvelle déjà.
    Le père Louis n’était plus là pour notre mariage, mais il nous a dit, au début de notre histoire d’amoureux transits, que nous étions « des âmes au fond spirituel commun ».
    Je suis moi aussi une brune-passionnée-bélier-italienne, et un peu comme une Gésabelle, j’ai eu une vie tumultueuse.
    Cette phrase du père Louis a sellé en moi ma foi, et mon amour pour mon Jeremy. Nous nous aimons en Dieu, quoi vouloir de plus ?
    Votre histoire n’arrive pas dans ma vie par hasard. je vous remercie. je prierai pour vous, pour la Marie Madeleine que j’ai été et pour toutes les autres.

    J’habite près de Lyon, si un jour, vous avez envie d’aller à la messe du Carmel de mon village, faites signe.

    Julie M

  9. Bonjour
    Merci pour vos interventions(découvertes sur la toile).
    Pour moi,cette certitude ressentie un jour de « nettoyage » intérieur que quoique j’ai pu faire,quoique je fasse,quoique je ferai,je serai toujours aimé.
    Je passe le sentiment de nullité de soi au moment de cette découverte…
    Oui,ce tribunal existe,impossible d’y échapper.
    Et quelle bénédiction de se savoir en vie (envie!) avec ce libre arbitre pour se racheter, remercier pour cela et ne plus faire les choses seul.
    Salutations

  10. « Il y a un autre monde » d’André Frossard, Claire de Castelbajac
    et votre extraordinaire témoignage vu en boucle sur internet sont pour moi des piliers très sûrs …

    merci

    Christophe

  11. Vos propos dans leur dynamisme et vérité spontanée me touchent au plus profond de moi; ma foi reprend des couleurs grâce à votre témoignage, vos interventions. Moi qui suis issu du monde de la musique rock, avec sa cruelle absence de chrétiens (ou alors je ne les ai jamais rencontrés…), je trouve une ressemblance, une similitude qui me confortent. Oui Dieu est là qui ouvre Sa porte, oui, Jésus est là, sur Sa croix, qui nous demande de L’aimer en aimant nos prochains.
    Alleluia, Fiat!

  12. Après avoir visionné en podcast internet votre dernière émission  » écoute dans la nuit  » j’ai acheté dès sa parution le 25 octobre 2018 votre dernier livre « Aux âmes Citoyens !, Apocalypse now », et je suis actuellement en cours de lecture . Je sais déjà qu’il y aura ensuite une ou plusieurs relectures à suivre (la segmentation par chapitre est du reste très pratique) car sincèrement je suis impressionné par la qualité, la profondeur et la portée des sujets abordés qui sont pleinement d’actualité. Cela nous interpelle et nous questionne individuellement et ne peut que nous aider à avancer sur notre chemin « caillouteux » de Vie.
    Merci.

    Pierre-Yves

    1. Merci Pierre-Yves ! Vous êtes mon premier retour de lecture. Tenez-moi au courant de votre avancée dans l’odyssée de « Aux Âmes »…

  13. Je viens de commencer le livre « Aux armes citoyens » apocalypse now et je n’arrive pas à le lâcher tellement ce que vous écrivez est cash , fort, bousculant et criant de vérité ! je suis aussi en cours de lecture et vais le rajouter dans ma bibliothèque tournante . Et aussi l’offrir autour de moi pour mes proches à Noël .
    Nathalie , je vous suis proche dans mon amour pour le Sacré Cœur, car je suis Garde d’Honneur comme vous et essaye de le faire connaitre et aimer autour de moi .
    En union de prières,
    Amitiés,
    Isabelle

  14. Bonjour Natalie,

    Merci pour cette « Très Belle Odyssée AUX ÂMES CITOYENS,…..  » en cette fin d’année 2018 particulièrement meurtrie à tous points de vue !!!
    Votre livre ne peut laisser indifférent, car sa contiguïté avec l’actualité est bouleversante !

    A quand un film sur « Ulysse ou E-Lisse » ?
    A bon entendeur, Salut !

    Bonnes Fêtes de fin d’Année.

    Pierre-Yves

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *